Adieu, lunettes

Share and options

Ou l'art de tout louper (patron, je viens de Touloupé).

Si un jour vous avez la bonne idée de faire malin devant quelques infirmières fêtant la fin de leurs examens, évitez de parler chiffons, ou lunettes.

Petit résumé de la situation:

Moi: "T'as des grosses lunettes, et elles sont assorties à ta robe/pull/chemise!" (je suis toujours indécis sur la nature de la chose).
Infirmière A: "Les tiennes elles sont nulles."
Moi: "Ouais, mais j'ai une oreille plus haute que l'autre, et comme c'est des montures fines, je peux les tordre dans tous les sens, je les ait depuis 3 ans et elles ne m'ont jamais fait défaut!"
Moment narratif opportun: Le sus-cité protagoniste prend ses lunettes dans ses mains, fier, tel David Hasselhoff, et tord nonchalamment une branche. Devant la foule héberluée, la branche décide déclarer forfait et de partir en vacances. En gros elle casse net.
Moi: "Ehhh merde!"

Sachant qu'il faut en moyenne 6 mois pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste qui me suit depuis mes 10 ans, autant vous dire que les prochaines semaines vont être drôles (surtout à cause du scotch).

Adieu, lunettes!