Previous
Previous

Honte du jour

Share and options

Aujourd'hui, j'ai installé Seven, l'infamous sur ma machine Desktop perso. Je tenais partager mes premières impressions.

Je dois dire, qu'après cette installation aussi longue qu'ennuyeuse - longueur probablement lié à mon hardware - j'ai un léger sentiment de frustation de voir que Windows me pose toujours autant de questions aussi inutiles lors de ma première utilisation (merci, Monsieur Action Center).

Cependant, bien que fervent défenseur des logiciels libres, je reste agréablement surpris. La première chose, invalidant la remarque désagréable ci-dessus, est que j'ai trouvé en moins d'une trentaine de secondes comment désactiver un bon nombre d'alertes inutiles, ce qui tout de suite rend l'OS plus agréable à utiliser. Dans les points bonus, la fluidité du bousin (et oui, enfin je m'y attendais un peu). Je passe d'un vieux XP (si si, j'avais une licence légale à mon nom), au tout nouveau tout brillant Seven. Pour tout ceux qui pensent que brillant est un compliment, détrompez-vous, j'associe le mot brillant à la génération jean slim, pull moulant à paillettes, et autres joyeusetés qui rendent sévèrement stérile.

Quand même gros point négatif, malgré l'installation des tout beau drivers Catalyst de chez ATI, pour coller avec ma magnifique Vapor-X dotée d'un chip ATI Radeon HD 5770, le rendu des polices est toujours aussi lamentable. Autant je me suis battu un bon nombre d'heures avec Linux pour trouver les paramètres, entre type hinting, sub-pixel rendering et DPI, parfaits pour mon écran, Windows ne permet malheureusement que de choisir successivement parmis 4 écrans présentant chacun 6 rendus différents jusqu'à trouver une configuration confortable. Malheureusement, malgré plusieurs essais, le rendu des polices me détruit toujours autant les yeux, c'est lamentable. Autant le rendu sur Mac OS est magnifique, grâces aux algorithmes de rendu qu'ils ont honteusement brevetés, autant un rendu correct sous Linux est difficile à obtenir, mais loin d'être impossible, autant Windows se gauffre comme une merdasse sur ce plan là. J'ai fini par désactiver ClearType, ce qui ne semble pas arranger les choses, puisque ça semble laisser l'état du rendu des fonts dans un état pitoyable qui semble n'utiliser ni le grayscaling, ni le (type|font) hinting, qui pourtant ensemble peuvent déjà permettre d'obtenir un rendu correct même sans l'utilisation conjointe du sub-pixel rendering.

Bref, Seven, ça ne marche pas si mal, mais ça fait vraiment mal aux yeux.

Mise à jour du 21/08/2010 : Quelques petites erreurs de typo.